Le Projet Hydroélectrique Jiji et Mulembwe: revue à mi-parcours

Le Projet Hydroélectrique Jiji et Mulembwe: revue à mi-parcours

0 0
Read Time:5 Minute, 14 Second

Le Projet Hydroélectrique de Jiji et Mulembwe procède à sa Revue à mi-parcours

Une mission de revue à mi-parcours du Projet Hydroélectrique de Jiji et Mulembwe a été effectuée à Bujumbura et sur les chantiers du Projet du 19 septembre au 03 octobre 2022, avec objectif de revoir le projet et de rédiger une feuille de route succeptible de renforcer la mise en œuvre effectif du projet. Il s’agissait en outre d’évaluer les résultats atteints,  l’avancement  physique des travaux, la situation financière ainsi que d’autres axes comme l’engagement des parties prenantes, la conformité des aspects fiduciaires et de sauvegarde environnementale et sociale, sans oublier les principaux risques pouvant impacter négativement la mise en oeuvre du projet.  

Les représentants des Partenaires au développement du Burundi, en appui à ce Projet, à savoir la Banque Mondiale, l’Union Européenne, la Banque Européenne d’Investissement et la Banque Africaine de Développement, ont mené des réflexions approfondies avec la REGIDESO via l’Unité d’exécution du Projet (UEP), afin d’arrêter les stratégies susceptibles d’aboutir aux résultats escomptés et dans les délais raisonnables.  

Cette activité d’envergure a été organisée de manière à permettre aux partenaires d’y participer en présentiel qu’en virtuel pour les réunions, tandis que la mission a effectué des visites aux chantiers du projet constitués par les aménagements, les postes et les lignes associés aux aménagements hydroélectriques de Jiji et Mulembwe.

Une revue financière

La première semaine était meublée d’une série de réunion de travail, d’abord dans les enceintes du Projet pour la revue « Passation des marchés » et la revue de « gestion financière » en date du 19 septembre 2022, ensuite à l’Hôtel Kiriri Garden pour les autres thématiques (photos en bas: revue passation des marchés et revue gestion financière).

 

Une revue générale du Projet

Des séances d’échanges transversaux qui ont galvanisé l’attention des Partenaires aux côtés de la mission de surveillance (AECOM) et de l’unité d’exécution du projet pour faire le point sur la situation générale du Projet en toutes ses composantes, pendant la journée du 20 septembre 2022 

Réunion des représentants des Bailleurs, de l’UEP et AECOM)

Une revue des aménagements hydroélectriuqes de Jiji et Mulembwe

Un atelier non moins important a mobilisé la participation des Bailleurs, du Maître de l’Ouvrage et de l’Ingénieur Conseil pour analyser ensemble avec le Constructeur des Aménagements Hydroélectriques de Jiji et Mulembwe, les avancées et les défis à affronter pour atteindre les objectifs du Projet. La réunion s’est aussi penchée sur l’état de mise en œuvre du Plan de Gestion environnementale et sociale (PGES) avant que la mission n’effectue une descente d’évaluation in situ en début de weekend le 23 et 24 septembre 2022.

               Réunion des Bailleurs avec l’UEP, AECOM et le Groupement CMC-ORASCOM, le 21/9/2022

La mission touche du doigt aux ouvrages

La mission de la revue à mi-parcours a effectué des visites de chantiers pour toucher du doigt à tous les ouvrages en construction. Nous signalons la visite au dessableur de Jiji à l’état de finition et au site du barrage dont les fondations étaient entamées, le tunnel de Jiji dont le creusement par l’entrée et par la sortie est en cours. L’équipe a pu voir les travaux de construction des conduites forcées de Jiji et de Mulembwe, le dessableur de Mulembwe dont les murs étaient en élévation, ainsi que les deux centrales de Jiji et de Mulembwe en cours de construction. La Cité d’exploitation érigée à Horezo en Commune Songa de la Province Bururi a accueilli ces délégués des Bailleurs qui ont pu y passer leur séjour avec satisfaction, d’après l’appréciation des hôtes. 

De gauche à droite: photo de famille à côté   du dessableur de Jiji, visite à l’intérieur du dessableur de Jiji, 23/9/2022

En haut, de gauche à droite: visite de la galerie de Jiji, travaux sur la fondation du barrage Jiji, 23/9/2022

En haut de gauche à droite: la mission observe la centrale de Mulembwe à partir de la route PJC, réunion de débrifing de la visite de terrain, 23/9/2022

Un accent sur la sauvegarde environnementale et sociale

La mission a poursuivi les activités de la revue à la deuxième semaine avec les échanges sur l’état de mise en œuvre du Plan de Gestion Environnementale et Sociale (PGES). Les présentations ont été alternées entre les attributaires des marchés, le Groupement CMC-ORASCOM pour les Aménagements Hydroélectriques de Jiji et Mulembwe, KEC et le Groupement SDEL ELEXA respectivement pour les lignes et les postes associés aux aménagements hydroélectriques. Tous les constructeurs devaient exposer sur les aspects de sauvegarde environnementale et sociale dans les chantiers respectifs, avec un accent particulier sur la gestion des problématiques liées aux violences basées sur le genre (VBG) quant aux mécanismes de gestion mis en place.

Réunions sur la sauvegarde Environnementale et sociale

Des réalités de sauvegarde sur chantier

Une descente aux chantiers de Jiji et Mulembwe a conduit l’équipe de sauvegarde environnementale et sociale (E&S) pour évaluer le vécu effectif de ces thématiques par les acteurs de terrain. Ainsi, les experts de la Banque Mondiale se sont entretenus avec les ouvriers à chaque site, les cadres du Constructeur, des personnes affectées par le Projet et les membres de la mission de surveillance sur les conditions effectives de travail selon la spécificité des sites.

De gauche à droite: l’équipe sauvegarde E&S s’entretient avec des PAPs, visite du canal de protection en amont des ouvrages de Jiji, 28/9/2022

Visite au dessableur de Mulembwe (barrage Mulembwe)

Une journée de débriefing général a sanctionné la fin de la mission de revue à mi-parcours du projet hydroélectrique de Jiji et Mulembwe. La mission a salué les progrès réalisés depuis la dernière mission, en particulier l’avancement dans la construction des aménagements hydroélectriques estimée à 51%, ainsi que la construction des postes à 10% et des lignes à 15%. Elle a  exprimé une note d’espoir pour la réussite du projet, à condition de promouvoir la proactivité, la mobilisation de toutes les parties prenantes pour une gestion rationnel du projet et la mise en oeuvre des stratégies arrêtées en vue de gagner le pari d’une réussite commune.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

العربيةNederlandsEnglishFrançaisDeutschItalianoPortuguêsРусскийEspañolKiswahili