PHJIMU: Quoi de neuf, une année après la visite du Premier Ministre?

PHJIMU: Quoi de neuf, une année après la visite du Premier Ministre?

0 0
Read Time:1 Minute, 59 Second

Imprévisible sur les chantiers du PHJIMU

Le Premier Ministre du Burundi, SE Monsieur Alain-Guillaume BUNYONI fait sa descente sur les chantiers des aménagements hydroélectriques de Jiji et Mulembwe. A une année de sa précédente visite du 15 juin 2021, le Premier Ministre, arrivé à l’improviste, avait l’intention de se rassurer de l’état d’avancement de travaux et de s’assurer que les promesses et les stratégies annoncées par le Constructeur ont été suivies pour la récupération des retards encaissés dans l’avancement du Projet : Le Premier Ministre l’a révélé à la presse ce mardi 10 mai 2022 à l’issue d’une réunion de débriefing tenue à l’intention du Groupement CMC-ORASCOM, constructeur des centrales hydroélectriques de Jiji et Mulembwe, de l’Ingénieur Conseil et du Maitre de l’Ouvrage dont la présence était rehaussée par le Ministre de l’Hydraulique, de l’Energie et des Mines.

Des progrès mais aussi des retards

SE Alain-Guillaume BUNYONI a remarqué quelques progrès réalisés à travers les ouvrages de génie civil comme les travaux d’étanchéisation du barrage le canal de dérivation et le dessableur, le tunnel, la conduite forcée et de la centrale. Cependant des marches sur place occasionnant des retards sont aussi déplorables : des routes ouvertes sans être accompagnées des travaux de protection effective, des équipements commandés sans pouvoir être acheminés faute d’infrastructure et d’un environnement propice d’accueil sur terrain ; tout cela étant la conséquence du non-respect du planning pourtant proposé par le Constructeur lui-même qui promettait, il y a une année, de récupérer le retard sur chantier.

Les trois recommandations 

Le Premier Ministre adresse ses recommandations aux acteurs du Projet :

Au Constructeur de revoir encore une fois le planning des activités, les yeux fixés sur les échéanciers de décembre 2023 ;

De réorganiser le management de son personnel en mobilisant du personnel qualifié en suffisance, condition sine qua none pour escompter des résultats efficaces et efficients, seuls rémunérateurs en finances et en renom par la qualité des œuvres;

Au trio du Maitre de l’Ouvrage, du Constructeur et de l’Ingénieur Conseil, d’accélérer le traitement des dossiers administratifs et techniques qui s’échangent entre les trois entités, dans le souci de faciliter les décaissements aujourd’hui estimés à 37% contre l’avancement global des travaux évalués à environ 45% (ce pourcentage comprend la fabrication des équipements).

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

العربيةNederlandsEnglishFrançaisDeutschItalianoPortuguêsРусскийEspañolKiswahili