Nouveaux visages au PHJIMU

Nouveaux visages au PHJIMU

0 0
Read Time:2 Minute, 49 Second

Remise et reprise ce 16 mars 2021 entre les Coordonnateurs entrant et sortant du Projet Hydroélectrique de Jiji et Mulembwe (PHJIMU). Dorénavant c’est l’Ir Audifax NINGANZE qui coordonne les activités du Projet, en remplacement de M. Emmanuel  BARINZIGO appelé à d’ autres fonctions au sein de la REGIDESO.

Le même souffle nouveau est également à observer à la tête de deux des cinq départements qui constituent le PHJIMU. Il s’agit du département technique qui est aujourd’hui dirigé par Jérémie SENDEGEYA, au moment où celui de suivi-évaluation est sous la responsabilité de Fleury CIBUTSO.

Principaux dossiers remis

Le nouveau Coordonnateur du PHJIMU hérite quasi uniquement du dossier relatif à l’état d’avancement des activités des aménagements hydroélectriques  de Jiji et Mulembwe.

Le Projet PHJIMU est en train de poser ses assises. La mise en vigueur du contrat d’exécution des ouvrages hydroélectriques de Jiji et Mulembwe date du 11 février 2020 et les travaux ont débuté par les études d’exécution et la construction des ouvrages connexes dont la cité d’exploitation et des routes d’accès.

Des préalables …

La construction de la cité d’exploitation est presque terminée et est estimée à 95%. La construction des routes d’accès se trouve au niveau de l’ouverture ou excavation et les études de conception sont estimées à 30%. Quant aux pistes d’accès, elles constituent un préalable pour le démarrage effectif de la construction de toutes les infrastructures de grande envergure à savoir les barrages, les centrales et les autres infrastructures connexes telles que les conduites d’amenée, les conduites forcées et les cheminées d’équilibre.

Une fois arrivé sur terrain, le site de la future centrale Jiji est déjà accessible par différents engins, et les travaux préliminaires sont en cours : il s’agit de l’installation de la centrale à béton, la construction du canal de dérivation de la rivière qui conditionne les fouilles de fondation du barrage proprement dit et des pièces y afférentes, comme le dessableur.

Le site de concassage est fonctionnel et environ 2000 m3 de gravier sont déjà produits sous 4 calibres. L’approvisionnement des aciers (fer à béton) pour les différentes constructions est déjà réalisé à 75%.

Quid de l’atténuation des impacts sociaux et environnementaux ?

Les personnes affectées par le Projet (PAP) viennent de bénéficier des infrastructures sociales de compensation composées de 48 maisons d’habitation, une Eglise et une école fondamentale, toutes construites par

les fonds du Projet et remises clés en mains aux bénéficiaires.

Bien plus, un nombre dépassant 1000 ménages ont déjà été financièrement indemnisés pour les différentes pertes subies dans la zone du projet.

Décaissements

Il est à noter que sur le budget total de 14.3 millions de dollars américains au titre de la contrepartie gouvernementale dédiée à la mise en œuvre des Plans d’action de réinstallation (PAR), 11 millions de dollars américains ont déjà été virés sur le compte du projet PHJIMU. Le paiement des indemnisations sur le total prévu est aujourd’hui estimé à 85%, soit une somme de 17 192 771 007de francs burundais déjà payée aux bénéficiaires.

Le décaissement global du projet se chiffre au 31 mars 2021 à environ 26% y compris les frais provisionnés par l’UEP au titre d’avance de démarrage et de l’ouverture des Crédits documentaires pour les attributaires des divers marchés déjà conclus.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

العربيةNederlandsEnglishFrançaisDeutschItalianoPortuguêsРусскийEspañolKiswahili